Labobara passe le cap des 500 fans sur Facebook.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Laboratoire Bara est présent sur Facebook et vient de passer le cap des 500 fans.

Le Laboratoire Bara se veut proche de ses fans. C’est donc tout naturellement qu’il se tourne vers Facebook, le célèbre réseau social. Cela permet aux fans de partager leurs impressions et expériences mais aussi, et surtout, cela permet au Laboratoire Bara d’être à l’écoute des attentes de ses fans pour encore mieux les servir. “Le Laboratoire Bara est ouvert à la critique constructive, pas aux attaques gratuites non fondées” (sic, Olivier Bara, Directeur) et le prouve en laissant la parole à ses fans. Le Laboratoire veut progresser et améliorer ce qui est encore améliorable. Échanger les idées pour faire progresser la science. Améliorer le contact avec la clientèle.

Nous avons rencontré Olivier Bara, Directeur des Laboratoires Bara:

Olivier Bara: “Il est clair que nous ne sommes pas une entreprise caritative, nous sommes une entreprise commerciale, mais je suis conscient que la qualité de nos produits et services est la clé de la réussite. Nous offrons de l’emploi à de nombreux collaborateurs et ainsi nous jouons un rôle social non négligeable. La satisfaction de nos clients est primordiale, et tout le monde dans l’entreprise en est conscient. De plus, nous sommes aussi conscients de l’attente de nos clients en ce qui concerne leur bien-être et l’amélioration de leur qualité de vie. Améliorer la vie et le bien-être des gens, n’est-ce pas un magnifique objectif? Là aussi, notre rôle social est primordial. Nous ne pouvons pas vendre du rêve et décevoir nos clients. C’est pourquoi nous concentrons notre énergie à les satisfaire du mieux que nous pouvons. La relation Société-Clients se doit d’être une relation Win-Win, tout le monde doit en sortir gagnant. C’est un cercle vicieux positif: plus grande sera la satisfaction de nos clients, plus il y aura de commandes, mieux la société se portera, meilleurs seront nos produits et services, plus grande sera la satisfaction de nos clients, et ainsi de suite. Le contact direct avec nos clients permet  de progresser, pour le bénéfice de chacun. Combien de sociétés se soucient ainsi de leur clients? Combien leur donnent la parole?  Le Laboratoire Bara a bien compris ce problème. Le respect du client est absolument nécessaire, nous y tenons et mettons tout en œuvre pour que celui-ci soit entièrement satisfait. Nous ne fêterions pas nos 20 ans d’existence cette année si nos produits et services n’avaient pas toujours été à la hauteur des espérances. Nous avons commencé la VPC (ndr: Vente Par Correspondance) par des “toutes-boîtes”, ensuite nous avons développé les envois de courriers. Maintenant, avec internet, la communication est facilitée, l’offre des biens et services aussi, mais la concurrence est farouche et dans le domaine du bien-être et de la santé, il y a beaucoup de requins qui vous vendent du vent, ils ne tiennent pas longtemps, mais jettent le discrédit sur les sociétés honnêtes. Nous avons développé notre site www.labobara.com depuis quelques années. Cela a été un défi, mais nous l’avons relevé avec succès. Je le répète, nous ne serions plus là depuis bien longtemps si nous n’avions pas offert le meilleur de nous même durant toutes ces années et si notre relation avec la clientèle n’était pas ce qu’elle doit être. Aujourd’hui cette relation passe par les réseaux sociaux comme Facebook, Blogger ou Skyrock.  Nous nous adaptons constamment à la demande de la clientèle. Il ne faut pas être avare dans ses efforts et il faut constamment s’adapter pour gagner et surtout garder la confiance de nos clients. Vous savez, il faut parfois des années pour gagner la confiance de quelqu’un mais il ne faut qu’une seconde pour la perdre. La confiance de nos clients, c’est notre plus grand défi mais aussi notre plus grande satisfaction.”

En plus de Facebook, le Laboratoire Bara est aussi présent sur Blogger et Skyrock.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »